WWW.DISSERS.RU

    !


Pages:     | 1 |   ...   | 4 | 5 || 7 | 8 |

En 1774, Priestley fait part Lavoisier de sa dcouverte de En 1756, dimbourg, le chimiste britannique Joseph l'air dphlogistiqu, que le Franais nomme oxygne, ouvrant Black publie ses tudes sur les ractions des carbonates de ainsi la voie l'avnement de la chimie moderne.

magnsium et de calcium: lorsquils sont chauffs, ces composs 53 Lavoisier est l'un des premiers raliser des expriences le cyanogne et mne des tudes sur l'iode. Il dmontre, avec rigoureuses et rellement quantitatives. Il dmontre ainsi que l'air Thenard, que le chlore est un corps simple.

contient environ 20 p. 100 d'oxygne et que la combustion En 1808, John Dalton publie son hypothse atomique. Il s'explique par la combinaison d'une substance combustible avec considre qu'il est possible de dduire les masses relatives des cet lment. Lorsque le carbone est calcin, de l' air fixe particules ou des atomes du rapport des masses dans les (dioxyde de carbone) est produit. En consquence, le phlogistique composs. Selon lui, tous les composs sont binaires (le rapport n'existe pas. La thorie du phlogistique est bientt supplante par du nombre d'atomes des diffrents lments tant gal 1), sauf si la conception suivante: lors de la combustion d'une substance, des lments peuvent former deux composs diffrents (auquel loxygne de l'air se combine avec les constituants du combustible cas l'un des composs serait binaire, l'autre ternaire) ou si les pour former des oxydes de ces lments ou composs. lments peuvent former trois composs diffrents (l'un serait Lavoisier utilise la balance de laboratoire pour donner un binaire, les deux autres ternaires). De plus, il affirme que les support quantitatif ses travaux. Il donne galement la dfinition masses relatives (aujourd'hui, on parle de masse atomique) de actuelle de l'lment chimique, substance qui ne peut tre chaque lment sont diffrentes ce qui n'a jamais t avanc dcompose par des moyens chimiques. Il peut ainsi tablir le auparavant. Il tablit une table des masses relatives tous les principe de conservation de la masse ou de la matire. Avec, entre lments connus l'poque, en choisissant arbitrairement comme autres, Claude Louis Berthollet, Lavoisier remplace l'ancien unit de masse celle de l'oxygne. Peu aprs, le chimiste systme des noms chimiques (encore fond sur l'usage britannique Wollaston prend la valeur 10 pour l'oxygne. La alchimique) par la nomenclature rationnelle utilise de nos jours, thorie de Dalton comporte de nombreuses erreurs, mais elle sert et participe la fondation de la premire revue de chimie. de base des hypothses ultrieures qui vont rvolutionner la Aprs sa mort, en 1794, ses confrres poursuivent son chimie thorique.

uvre et la chimie acquiert enfin son statut de science. Par En 1811, Amedeo Avogadro suppose que des volumes exemple, Jns Jakob Berzelius propose de noter les lments par gaux de gaz ont le mme nombre de molcules dans les mmes des symboles, correspondant aux initiales ou aux deux premires conditions de temprature et de pression. Il tablit une distinction lettres de leurs noms. On lui doit aussi d'avoir isol le slnium, entre molcules et atomes: une mole contient 6,0231023 molcules ainsi que d'importantes tudes dans les domaines de la catalyse et (nombre d'Avogadro). En 1836, Thomas Graham dmontre que la de l'isomrie. vitesse de diffusion des gaz est inversement proportionnelle la racine carre de leurs densits.

Essor de la chimie. Les lois sur les gaz Les ides d'Avogadro sont oublies pendant presque cinquante ans. Pendant ce temps, une grande confusion rgne En 1804, Louis Joseph Gay-Lussac montre que les rapports parmi les chimistes qui ne parviennent pas rsoudre nombre de des volumes des gaz qui ragissent sont des nombres entiers: c'est leurs quations. Cest Stanislao Cannizzaro qui rintroduit les la loi des proportions multiples (qui implique l'interaction des hypothses d'Avogadro vers 1860. cette poque, les chimistes atomes). Sa premire loi indique que tous les gaz se dilatent de la trouvent plus commode de prendre la masse atomique de mme faon, proportionnellement l'augmentation de la tempral'oxygne (16) comme la valeur talon de toutes les masses ture ( pression constante, cette variation par degr correspond atomiques des lments, au lieu de prendre la valeur 1 de 1/273 de son volume 0 C). D'aprs la seconde loi, si un gaz est l'hydrogne, prconise par Dalton. La masse molculaire de rchauff tout en maintenant constant son volume, chaque degr l'oxygne (32) est alors utilise universellement, les calculs sont d'augmentation de la temprature la pression augmente de 1/standardiss et les formules tablies sont crites.

de sa valeur 0 C. Gay-Lussac dcouvre galement le bore, isole 55 L'lectrochimie La chimie structurale, qui dcrit la faon dont les atomes sont lis, utilise sa propre logique. Elle permet notamment la Au dbut du XIXe sicle, la prcision en chimie analytique prdiction et la prparation de nombreux composs nouveaux, a normment progress. Les chimistes parviennent dmontrer dont un grand nombre de colorants importants, des mdicaments que les composs simples contiennent des quantits dfinies de et des explosifs, qui donnent naissance aux grandes industries leurs lments constitutifs. Cependant, dans certains cas, plus d'un chimiques, en particulier en Allemagne.

compos peut tre form avec les mmes lments. L'ancien problme de la nature de l'affinit chimique demeure non rsolu.

La radioactivit Pendant un temps, la rponse semble rsider dans le nouveau domaine de l'lectrochimie. En 1800, l'invention de la pile la fin du XIXe sicle, il semble qu'aucun nouveau lectrique par Alessandro Volta, premire cellule lectrique domaine important ne reste dvelopper en chimie et en vritable, fournit un nouvel outil aux chimistes et conduit la physique. Cette optique change radicalement avec la dcouverte dcouverte de mtaux, tels que le sodium et le potassium. de la radioactivit en 1896, par Henri Becquerel; en 1898, Pierre Berzelius suppose que les forces lectrostatiques positives et et Marie Curie mettent en vidence lexistence dlments ngatives peuvent maintenir les lments assembls. Au dbut, ses radioactifs naturels: le polonium (Po) et le radium (Ra). Au moyen thories sont globalement admises. Comme les chimistes de mthodes chimiques, on isole de nouveaux lments comme le prparent et tudient surtout de nouveaux composs et des radium et on parvint en sparer les isotopes (notamment grce ractions dans lesquelles les forces lectriques ne sont pas aux travaux de Francis Aston et de Joseph John Thomson). On impliques (composs non polaires), le problme de l'affinit est parvient galement synthtiser et isoler de nouveaux lments mis en suspens pour un certain temps. transuraniens. Cette fin de sicle marque lavnement dune nouvelle chimie: la chimie nuclaire.



La chimie organique Interdisciplinarit Au XIXe sicle, les progrs les plus importants en chimie concernent la chimie organique, dont on associe l'avnement Au XIXe sicle, d'autres domaines de la chimie apparaissent Friedrich Whler qui, en 1828, russit transformer un compos et se dveloppent rapidement. Stimuls par les progrs raliss en minral le cyanate d'ammonium en une substance organique, physique, des chimistes cherchent appliquer des mthodes l'ure. Dans les annes 1850, Marcelin Berthelot remet en cause la mathmatiques leur science. L'tude des vitesses de raction thorie communment admise aux XVIIe et XVIIIe sicles, selon conduit au dveloppement des thories cintiques, appliques laquelle les composs organiques ne peuvent tre crs que par l'industrie et la recherche fondamentale. On reconnat que la des organismes vivants et sous l'effet d'une force vitale. En chaleur est due un mouvement de particules l'chelle atomique, 1857, l'Allemand Kekul tablit la thorie de la ttravalence du c'est--dire un phnomne cintique, ce qui permet l'avnement carbone, ainsi que la structure hexagonale du benzne. Dans la de la thermodynamique. La poursuite des recherches en lectroseconde moiti du sicle, le chimiste allemand Viktor Meyer mne chimie conduit le chimiste sudois Svante August Arrhenius d'importantes recherches en chimie organique. L'un des crateurs poser comme principe la dissociation des sels en solution qui de la thorie atomique, Charles Adolphe Wurtz, dcouvre les forment des ions, composs portant des charges lectriques.

amines et le glycol. En 1869, Dimitri Ivanovitch Mendeleev L'tude des spectres d'mission et d'absorption des lments et des labore la classification priodique des lments chimiques, qui composs devient importante la fois pour les chimistes et les est encore utilise aujourd'hui. physiciens, conduisant au dveloppement de la spectroscopie. Par 57 ailleurs, deux autres axes de recherche fondamentale apparaissent: celles de la mcanique quantique, thorie fonde par le physicien la chimie des collodes et la photochimie. Le dveloppement de allemand Max Planck.

ces divers domaines est gnralement associ celui de la chimie physique. La biochimie Le XXe sicle est marqu par l'avnement de la biochimie.

Les nouvelles thories atomiques Celle-ci a d'abord pour objet l'analyse des liquides corporels; puis Aprs les thories de Dalton et de Berzelius, les expriences des mthodes dinvestigation sont rapidement mises au point pour et les observations de Pierre Louis Dulong et Petit sur la chaleur dterminer la nature et la fonction des composants les plus spcifique des lments, ainsi que celles de Mitscherlich sur complexes de la cellule et de l'organisme. Paralllement, en ce l'isomorphisme, il a fallu revenir aux hypothses d'Avogadro et dbut de XXe sicle apparat la gntique, tude de la transmission une plus juste dfinition de l'atome. Cannizzaro a laiss une des caractres physiques, biochimiques et comportementaux des dfinition de l'atome toujours d'actualit: il s'agit de la plus petite parents leur descendance. En quelques dcennies, la gntique quantit d'un lment qui est toujours entire dans la constitution aboutit l'lucidation du code gntique et de la fonction du gne, de ses propres molcules et de celles de ses composs. La puis l'avnement du gnie gntique.

nouvelle image de la structure relle des atomes obtenue par les En biotechnologie, des instruments d'analyse labors ont physiciens rsout le vieux problme de l'affinit chimique et rendu possible la promotion d'un effort international pour explique la relation entre les composs polaires et non polaires. En squencer le gnome humain.

1902, le chimiste britannique Ernest Rutherford suppose que, la suite de dsintgrations, les lments radioactifs peuvent produire La science des matriaux de nouveaux lments. Selon lui, l'atome est constitu d'un noyau La science des matriaux, combinaison interdisciplinaire de de charge positive et d'lectrons de charge ngative, disposs sur la physique, de la chimie et de l'ingnierie, pilote la conception et des orbites concentriques, les charges positives tant aussi l'laboration des matriaux, tudie leur structure et leurs proprits nombreuses que les charges ngatives.





(lectriques, magntiques, mcaniques, thermiques). Au cours du Aprs avoir appliqu les lois de l'lectrodynamique, le XXe sicle, cette science connat des progrs considrables, en physicien danois Niels Bohr conclut que, durant son mouvement particulier au niveau des procds d'laboration des matriaux. De autour du noyau atomique, l'lectron devrait irradier continuellenouvelles techniques sont mises au point, comme le frittage (qui ment de l'nergie, ce qui devrait entraner une diminution du rayon permet la synthse des cramiques, composs aux proprits de l'orbite, au point que l'lectron atteindrait finalement le noyau.

remarquables) ou l'hypertrempe (qui conduit la prparation de Ainsi, Bohr suppose en contradiction avec les lois de l'lectrodymatriaux amorphes, c'est--dire dont la structure est semblable namique que l'lectron, dans son parcours sur une orbite donne, celle des verres). On labore galement des verres mtalliques n'met ni n'absorbe d'nergie. Dans son modle, l'atome prsente matriaux dont la structure est intermdiaire entre celle des verres des couches, chacune correspondant une nergie particulire.

et celle des mtaux et des verres fluors, pour des applications Toutefois, si la suite d'une excitation externe, l'lectron passe spcifiques.

d'une couche une autre plus proche du noyau, l'atome met de La recherche sur les macromolcules s'amorce la fin de la l'nergie; dans le cas contraire, il y a absorption d'nergie. Celle-ci Premire Guerre mondiale. cette poque sont dj synthtiss est mise ou absorbe de faon discontinue, c'est--dire par units de nombreuses matires plastiques, des rsines, des lastomres et discrtes ou quanta. Ainsi, on ne peut appliquer les lois de des matriaux composites. Des progrs considrables sont l'lectrodynamique aux particules subatomiques, mais seulement 59 galement raliss dans le domaine des semi-conducteurs, aux En ce dbut du XXe sicle, de nombreux procds de applications nombreuses et varies, en particulier en lectronique. synthse sont mis au point (ammoniac, acide nitrique, Nylon) et industrialiss. En Europe, partir de 1945, la carbochimie est Les techniques d'analyse progressivement supplante par la ptrochimie, chimie des drivs du ptrole. Dans les pays dvelopps, l'industrie chimique connat La chimie se dote galement de techniques d'analyse trs dans les annes 19601970 un essor rapide d de nombreux performantes, nombreuses et varies: mthodes d'analyse efforts de recherche dans les procds de synthse et la dcouimmdiate (centrifugation), techniques d'analyse des constituants verte de matires premires abondantes et faciles d'utilisation.

d'un mlange (chromatographie), mthodes d'analyse lmentaire Parmi les dveloppements les plus rcents, les procds (spectromtries d'mission et d'absorption), mthodes d'analyse faisant intervenir des enzymes sont en usage croissant, en raison structurale des molcules (RMN, diffraction des rayons X), de leurs faibles cots et de leurs rendements importants.

techniques de caractrisation des matriaux par bombardement de Actuellement, les laboratoires industriels s'attachent aux mthodes particules charges (microscopie lectronique), etc. Par exemple, utilisant le gnie gntique pour faire produire diverses substances les techniques au laser permettent d'obtenir une photographie par des micro-organismes. La chimie intervient aujourd'hui dans instantane des ractions chimiques en phase gazeuse, toutes les de nombreux secteurs, dont les engrais, les matires plastiques, les femtosecondes (10-15 s).

verres, les cosmtiques, les parfums, les pigments, les insecticides, les mdicaments, les dtergents, les intermdiaires de synthse, les L'industrie chimique catalyseurs. Elle fournit les matires premires toutes les industries en aval. La France est le quatrime producteur mondial L'industrie chimique a pour objet la transformation de de produits chimiques.

composs en produits chimiques qui rpondent un besoin. Elle comporte deux volets: la chimie lourde, qui fabrique tous les * * * * * produits de base de la chimie; et la chimie fine, qui utilise les Alessandro Volta produits de la chimie lourde pour synthtiser les produits finis utiliss par lhomme.

Pile lectrochimique C'est au dbut du XIXe sicle qu'elle apparat, avec la De nos jours, lequel d'entre nous n'a jamais utilis, vu ou carbochimie, chimie industrielle de la houille et de ses drivs. Le entendu parler de la pile lectrique qui fait fonctionner une grande procd Leblanc, pour la synthse de la soude, est mis au point en partie de nos appareils portatifs. Que ce soit pour les loisirs ou le 1791 et commercialis en Grande-Bretagne partir de 1823, travail, la pile est presqu'indispensable. Eh bien, cette invention pendant la rvolution industrielle. C'est l'un des tous premiers nous la devons Alessandro Volta, inventeur de la premire pile.

procds grande chelle.

Au dbut du XXe sicle, l'industrie chimique allemande, Biographie bnficiant d'une longue tradition de recherche, connat un essor rapide, en particulier dans les domaines de la pharmacie, des Volta est n Cme en 1745; il est issu d'une famille noble colorants et des parfums. Ainsi, l'Allemagne acquiert une que la malchance et les malheurs ont appauvrie. En 1758, Volta prdominance scientifique jusqu' la Premire Guerre mondiale.

entra au collge des Jsuites o on lui enseigna le Grec, le Latin et l'issue du conflit, l'industrie chimique se dveloppe dans la plupart la Rhtorique. Dj cette poque, il se rvle trs brillant. Volta des pays.

Pages:     | 1 |   ...   | 4 | 5 || 7 | 8 |










2011 www.dissers.ru -

, .
, , , , 1-2 .